Feuillet du 15 mars 2020

FEUILLET PAROISSIAL

3e dimanche du Carême A du 15 mars 2020

LAMPE DU SANCTUAIRE
Famille Louida Payeur

INTENTIONS DES MESSES POUR NOS DÉFUNTS
Dimanche 15 mars
9h30 : Olivette B Sabourin son époux André Sabourin
             Paulo et Fernand Demers épouse Noella et enfants
Mercredi 18 mars
8h30 :  Louida Payeur
Dimanche 22 mars
9h30: Blais Jules – Gérald et Jacqueline Maher

ÉVÈNEMENTS À L’AGENDA DE LA PAROISSE

  1. Ce dimanche 15 mars, 19h00 : Célébration du sacrement des malades avec onction.

 Invitation cordiale aux malades et leurs aidants naturels intéressés. Prière de communiquer si possible leurs noms a Jacqueline Maher et Cécile Lavalliere pour rappel téléphonique.

  1. Dimanche 22 mars, 19h00 : Célébration du sacrement du pardon et réconciliation   

Trois moments et démarches à révaloriser au cours de la célébration:
– 1. Écoute méditative de la parole de Dieu et examen de conscience personne
– 2. Prière collective pour le pardon clôturé par l’acte pénitentiel

-3.  Démarche personnelle de demande de pardon auprès d’un ministre célébrant de votre choix.
       et geste de réconciliation symbolique de libération (cailloux, brindilles de paille)
 Conclusion par Notre Père et envoi de l’assemblée.

  1. Prière, ligne téléphonique et de connexion toujours ouverte avec Dieu, aussi bien pour les personnes plus jeunes qu’adultes. L’Esprit Saint en est l’opératrice très empathique. Quelques rares fois, nous tentons vainement de Lui adresser plusieurs appels de détresse  pour communiquer avec Lui et demander son aide. Mais nous avons l’impression que la ligne demeure toujours occupée. Plusieurs  découragés, n’ont plus aucune  envie de relancer la communication. Pourtant « si  vous  me priez  aussi souvent  que  vous  téléphonez à vos proches et amis, vous ne manqueriez  pas ma présence et ma sollicitude de père», nous  dit intérieurement le Seigneur Dieu.  Dans notre prière quotidienne, pensons aux personnes malades qui nous sont chères, parents, partenaires, enfants,  amis et collaborateurs, en ce mois, dont une journée  est  consacrée par l’Église à la prière pour les malades.

SOUFFLE DES PAROLES DE DIEU DE CE DIMANCHE

1ère lecture : Exode (17,3-7)

« Dans le désert, le peuple, manquant d’eau, souffrit de la soif.»

Psaume 94(95) : « Ne fermez pas votre coeur, mais écoutez la voix du Seigneur.»

2ème lect.:Romains(5,1-2.5-8) :

« Devenus justes par la foi, nous voici en paix, par notre Seigneur Jésus-Christ.»

Évangile :  Jean (4,5-42)

« Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif…»

NOUVEL HORIZON  D’ESPÉRANCE  ET DE VIE  POUR LA SAMARITAINE (Jean,4,5-42).    

Une rencontre porteuse des paroles libératrices  de la vie et de l’espérance a suffit pour changer radicalement l’existence de la femme samaritaine. C’est celle qui  fait croiser son itinéraire  avec le chemin de Jésus, juif perçu à ses yeux comme un frère ennemi. Un prétexte de cette rencontre salutaire : une demande à boire, un geste de service et d’amitié, dont Jésus prend l’initiative  pour briser la froideur de relations, chargées de préjugés et malentendus entre juifs et samaritains.

Ce n’est qu’une opportunité que Jésus saisit pour engager une vraie rencontre personnelle avec la jeune femme, ouvrant entre les deux interlocuteurs une communication en profondeur sur leur profil identitaire respectif. D’un côté, un homme extraordinaire, Fils de Dieu, en pleine action d’accomplissement de sa mission évangélique de Messie et prophète libérateur, de l’autre une jeune femme avec une vie affective, relationnelle et spirituelle perturbée et instable, en raison des conflits et blessures internes,  mais en quête d’une source d’eau vive, de vie nouvelle et heureuse. Jésus l’aide, en vrai thérapeute apostolique avisé, à se découvrir, à prendre conscience de ses limites et de son aspiration profonde au bonheur, sa soif de la vie.     « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif; mais celui qui boira de l’eau  que je lui donnerai n’aura plus jamais soif et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle. La femme, sécouée mais enthousiaste de s’écrier : «Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif…»

En cette période de carême, soyons à l’affût des opportunités de riches rencontres avec des personnes-ressources exceptionnelles qui nous enrichissent et nous ouvrent de nouveaux horizons d’espérance, de rebondissement et de vie pleine et heureuse. Pour vous le bonheur ne viendra jamais tout seul. Mais quand Dieu vous tend sa main toute puissante et s’en mêle, les choses bougent dans votre vie.

Bernard Mutombo

 

Hits: 14

Michel Lessard Massothérapeute
Les Terreaux MN
Pharmacie Familiprix Ascot Corner
Garage Roberge Gaudreault
Les Distributions Payeur Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!