Feuillet du 14 avril 2019

Dimanche 14 avril : Dimanche des rameaux et la Passion du Seigneur année C 

LAMPE DU SANCTUAIRE  Famille Simard

INTENTIONS DE PRIÈRE

 NOS DÉFUNTS

 

Dimanche 14 avril

9h: Feu Roger Roberge–sa famille

 

Mercredi 17 avril

8h30: Feu Rollande Clément–Ronald Clément

 

Dimanche 21 avril

9h: Feu Laurent Simard–Jeannine et les enfants

 

 

ÉVÈNEMENTS À CÉLÉBRER

 

 1.14 avril 2019: Baptêmes d’enfants

  Galaad Turgeon, fils d’Andrew Tremblay Girard et de Suzane Turgeon : 11h00

  Mavrick Duchesne, fils de Valérie Bouffard-Martin et Marc -André Duchesne : 13h00 

 

  1. 16 avril 9h30 : Messe chrismale à la Basilique -Cathédrale Sherbrooke.

 L’archevêque Luc Cyr invite des prêtres, diacres et fidèles laïcs des communautés chrétiennes du diocèse pour commémorer l’institution des sacrements de l’Eucharistie et de l’Ordre et procéder à la bénédiction des Saintes Huiles qui servent à l’administration de plusieurs sacrements et à la croissance de la vie chrétienne dans l’Église. Le curé et mesdames Jacqueline Maher et Cécile Lavallière vont représenter notre paroisse.

 

  1. 19 avril : Distribution du Pain partagé à l’initiative des Chevaliers de Colomb

 

  1. Horaire des célébrations de la Semaine Sainte et de Pâques (Triduum pascal 2019)

 

  • 18 avril : Jeudi Saint 19h00 : Eucharistie de la Cène, lavement des pieds (Chevaliers de Colomb), procession de transfert du Saint Sacrement et Adoration (20h15-20h45).
  • Vendredi Saint  19h00 : Célébration de la Passion de notre seigneur Jésus: lecture de la Passion ; grande prière des fidèles ; vénération de la croix et communion ;(pas de Chemin de croix au programme).
  • Samedi Saint 19h00 : Veillée (Vigile) pascale : Liturgie de bénédiction du feu et du cierge pascal, symbole de la lumière du Christ ressuscité (Exultet) ; liturgie de la parole ; bénédiction de l’eau ; renouvellement de la profession baptismale ; prière universelle et prière eucharistique.

 

PAROLES DE DIEU DE CE DIMANCHE

A l’entrée : bénédiction des rameaux, suivie du récit d’entrée à Jérusalem : Luc (19,28- 40): Procession des rameaux

 

1ère lect : Isaïe (50,4-7) :

 «Le Seigneur m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé.»

 

 Psaume : 33 (34) : 21(22): 

« Il comptait sur le Seigneur : qu’il le délivre ! « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?»

 

2ième lect : « Christ Jésus s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort de la croix.»

 

Évangile : Luc (23,1-49) : Passion de notre Seigneur Jésus. (lecture brève)

« Jésus prit place à table, et les apôtres avec lui. Il leur dit : «J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque avec vous avant de souffrir!»

 

Toujours fidèles

 Une mise en garde aurait pu être affichée à l’écran : « Ce récit comporte des scènes ne pouvant pas convenir à un certain public ». Tout est question de regard, d’attention, de souffrance, de pardon, de miséricorde et de bonté.

Nous n’aimons pas trop le mot « Passion ». Il nous fait même souvent peur, parce qu’il est synonyme de grande douleur physique et morale. Ce qui nous rejoint en écoutant le récit de la Passion de Saint Luc, c’est la manière avec laquelle il raconte l’agonie de Jésus.  Le mot « agonie » du grec signifie « combat » dans lequel Jésus engage tout son être, son corps et son Esprit.

Quand il s’agit de surcroît de la Passion du Christ, beaucoup revoient en pensée qui une flagellation, qui un couronnement d’épines, qui une oreille coupée ou une crucifixion qui les ont marqués profondément.

À notre époque, d’autres images et malheurs nous étreignent le cœur; bombe, destruction, violence, enlèvement, assassinat, horreur infligée à des victimes innocentes. Ce ne sont pas des images passionnantes, mais bien des moments de tristesse. Entrer en semaine sainte, c’est marcher avec Jésus et mettre nos pas dans les siens.

Ne minimisons pas les souffrances du Christ, regardons son visage défiguré. Tout est geste d’amour : son entrée à Jérusalem‚ son dernier repas‚ le lavement des pieds‚ le pardon accordé à Pierre et au bon larron‚ et son union au Père céleste. Il est amour et service.

C’est une lecture d’événements difficiles à accepter et davantage à vivre. La désespérance nous saute aux yeux et nous habite aussi comme pour les disciples de Jésus. Ils ont perdu leurs repères, leur espérance est anéantie, bref, tout est transformé en impasse. Aussi étrange que cela puisse paraître, l’amour de Dieu en Jésus Christ, même lorsque la mort est au rendez-vous, est créatrice de vie.

Sachons ajuster notre amour à celui du Christ qui va éclater en lumière, au matin de Pâques. Que notre fidélité au Christ ne soit pas celle d’un jour, mais celle de tous les jours.

Yvon Cousineau, c.s.c.

 

Pensée de la journée :

Au cœur de nos croix, Jésus vient nous transfigurer, dans la certitude de la foi, dans la lumière de l’espérance, dans la flamme de l’amour. Alors nous pouvons vivre nos croix en union avec Jésus qui a porté la sienne.

Jacques Hamaide

 

Pensée de la semaine :

Ne quittez pas le Christ; jetez en lui les tristesses de vos agonies. Il a pleuré pour que nos larmes soient moins amères.

Père Didon

 

 

Hits: 8

Michel Lessard Massothérapeute
Les Terreaux MN
Pharmacie Familiprix Ascot Corner
Garage Roberge Gaudreault
Les Distributions Payeur Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!