Feuillet du 17 mars 2019

Dimanche 17 mars: deuxième dimanche de Carême année C 

LAMPE DU SANCTUAIRE  Un ami de la paroisse

INTENTIONS DE PRIÈRE

 NOS DÉFUNTS

 

Dimanche 17 mars

9h: Feu Léo Demers–ses filles

 

Mercredi 20 mars

8h30: Feu Jacques Talbot–parents et amis

 

Dimanche 24 mars

9h: Feu Ginette Légaré–parents et amis

  

ÉVÈNEMENTS  À CÉLÉBRER

 

  1. Pour des personnes attirées par la montagne. En ce temps de Carême, cultivons notre attachement à la montagne comme haut lieu symbolique et site privilégié de la manifestation de la présence bienveillante de Dieu à tous ceux et celles qui y recherchent une quête de sens à leur vie.  Jésus aimait à s’y retirer pour prier, proclamer et répandre la semence de la bonne nouvelle de son Évangile dans la foule de ses disciples.

 

  1. La messe de ce dimanche 17 mars marque la fin du parcours de la catéchèse à l’intention de tous les jeunes participants et parents.

 

  1. 19 mars à 19h00 : rencontre des parents pour préparer leurs enfants au Premier pardon et Première communion.

 

  1. Vatican: un sommet des présidents des conférences épiscopales catholique.

 

 Église catholique : il vient de se tenir au Vatican,  à Rome, du jeudi au dimanche derniers, un important sommet des présidents de toutes les conférences épiscopales, sur le thème de la protection des mineurs contre les agressions et abus sexuels dans l’église. Des conclusions et décisions inédites ayant sanctionné ces assises seront prochainement portées à l’attention des responsables ecclésiastiques, animateurs et agents pastoraux ainsi que du peuple de Dieu. Elles constitueront désormais « un acte de forte responsabilité pastorale collective devant un défi urgent de notre époque.”

 

PAROLES DE DIEU DE CE DIMANCHE

 1ère lect : Genèse (15,5-12.17-18)

 «Regarde le ciel, et compte les étoiles…« Telle sera ta descendance!»

 

 Psaume : Philippiens 3,17-4,1)

« Je le redis en pleurant : beaucoup des gens  se conduisent en ennemis de la croix du Christ. Ils vont à leur perte. Leur dieu, c’est leur ventre…»

 

 2ième lect : Luc (9,28-36)

« Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre…»

 

À l’écoute?

 Dimanche après dimanche, le temps du carême lève le voile sur l’alliance et la réconciliation que Dieu offre à l’humanité. Diverses facettes de cette révélation nous sont présentées à travers des événements de la vie de Jésus. Aujourd’hui, c’est la scène de sa Transfiguration qui retient notre attention. Nous sommes invités comme Pierre, Jacques et Jean à contempler Jésus dans sa gloire de Fils de Dieu.

De ce récit merveilleux, nous retenons la demande que Dieu le Père adresse aux disciples d’écouter son Fils bien-aimé. Et pourquoi se mettre à l’écoute de Jésus? C’est que par sa condition de Fils, il nous met en relation intime avec Dieu le Père qui a un projet de salut pour chacun de nous.

Mais l’écoute se porte plutôt mal de nos jours. On peut faire la conversation avec beaucoup de gens, on peut meubler son salon d’un système de son très performant; cela n’améliore pas pour autant notre qualité d’écoute. On entend bien des bruits, mais il est rare que l’on écoute vraiment quelqu’un. Il y a bien quelques prophètes qui élèvent la voix, mais ils ne connaissent guère de vogue.

Une question importante se pose pendant le temps du carême : est-il possible d’écouter le Fils de Dieu qui s’adresse à nous? Le Seigneur nous interpelle de multiples façons. Lorsque nous entendons la proclamation de la Parole de Dieu, c’est le Seigneur qui nous parle. Lorsque des femmes et des hommes dans la misère se placent en travers de notre route, c’est le Seigneur qui se présente devant nous. Lorsque nous prenons quelques instants pour nous recueillir et faire silence, c’est le Seigneur qui manifeste l’esprit d’amour qui nous habite.

Notre écoute du Seigneur doit aussi susciter une meilleure écoute de nos sœurs et de nos frères, plus particulièrement de ceux qui vivent tout à côté de nous : le conjoint, les enfants, les compagnons et compagnes de travail, les voisins… Comment se porte notre cote d’écoute des autres?

Finalement, écouter Jésus, c’est avant tout le suivre et contribuer à son œuvre. À son exemple, sommes-nous disposés à offrir notre vie pour bâtir un monde de fraternité, de paix et de liberté? À nous qui sommes ses disciples, il ne demande rien de moins que de donner le meilleur de nous-mêmes. Sommes-nous toujours prêts à l’écouter, à tout quitter pour marcher sur ses pas?

Gilles Leblanc

 

Pensée de la journée :

Écouter, dans la Bible, c’est accueillir de tout son être; c’est accueillir

avec l’intention de mettre en pratique ce qui est écouté.

Jean-Yves Garneau

 

Pensée de la semaine :

Il faut écouter le Fils bien-aimé parce qu’il est le seul à pouvoir nous faire entrer dans l’intimité de Dieu.

Michel Maillé

Hits: 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!