Feuillet du 15 mai 2016

LAMPE DU SANCTUAIRE : Thérèse Brochu

Aujourd’hui, en cette fête de la Pentecôte, nous avons la joie d’accueillir le pasteur bien-aimé de notre diocèse, Mgr Luc Cyr, qui vient célébrer l’eucharistie et confirmer 19 jeunes de notre paroisse.  Je remercie Mgr Cyr pour sa visite chez nous et je souhaite à nos jeunes confirmands la joie d’accueillir le « Don de Dieu », l’Esprit-Saint qui nous guide sur le chemin de l’Évangile tracé par le Seigneur Jésus.  Je remercie les parents et les catéchètes qui ont préparé nos jeunes à célébrer leur confirmation.

Denis Cournoyer, pasteur de votre communauté

 

OFFICES DE LA SEMAINE

 

Dimanche 15 mai : Dimanche de la Pentecôte

9 h : Feu Noël Boucher – la famille

Feu Maurice Ruel – Lauréat Blais

Jeudi 19 mai : Temps ordinaire

8 h : Feu Laurence Moreau Demers – parents et amis

Dimanche 22 mai : La Sainte Trinité

9 h : Feu Monique et Léopold Bastonnais – Raymond Bastonnais

Les mardis de Saint Antoine

Antoine de Padoue nous invite, cette année encore, à la populaire neuvaine des <mardis de Saint Antoine>.  Du 19 avril jusqu’au 14 juin, la famille Marie-Jeunesse et l’Ordre Franciscain Séculier vous accueillent pour l’occasion à la salle Rivier, 1021 rue du Conseil à Sherbrooke.  Au programme : chapelet à 18 h 55, Eucharistie à 19 h 30 et fin de la rencontre vers 20 h 40.  Vous êtes tous les bienvenus !

Pour plus d’information, vous pouvez contacter Gaétan Fortier au 819-565-7393 ou la famille Marie-Jeunesse au 819-820-1500.


NEUVAINE À NOTRE-DAME-DU-PERPÉTUEL-SECOURS

Cette année, on célébrera le 85e anniversaire de la neuvaine à Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours.

Moment privilégié d’intériorisation et de piété, cette magnifique tradition s’inscrit dans les fondements de notre foi.

Neuf mardis du 26 avril au 21 juin 2016, de 18 h 45 à 19 h 45 à l’église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, 905, rue de l’Ontario, Sherbrooke.

Vous êtes toutes et tous les bienvenus!

Sessions de préparation au mariage

30 avril et 1er mai, 21 et 22 mai 2016

Sylvie Pelletier, 819-563-9934 poste 425

[email protected]

    

Égyptiens, Crétois, Arabes…

Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, d’Égypte, Crétois et Arabes, ces hommes qui parlent, tous, nous les entendons proclamer dans nos langues maternelles les merveilles de Dieu …

C’est en ces termes que Luc raconte les premiers fruits de la Pentecôte. On croit rêver. Des Égyptiens et des Arabes comprennent ce qui semble devenu une langue commune. Lui-même un converti, Luc a fait l’expérience de ce qui semble une réalité nouvelle. C’est ce que son récit cherche à traduire. Si la séquence des cinquante jours tient du symbole, elle donne tout simplement à comprendre qu’au lendemain de la résurrection quelque chose s’est produit. Un souffle nouveau se fait ressentir dans le bassin méditerranéen. Surtout un discours nouveau est proclamé dont les Apôtres se font les diffuseurs.

Par ailleurs, Luc a tenu à ajouter une précision : tous, nous les entendons proclamer dans nos langues maternelles. Les Apôtres ne se mettent pas à imposer ni à parler une sorte d’espéranto comme cette nouvelle langue internationale imaginée au XIXe siècle. Non, chacun reçoit le message dans sa langue, c’est-à-dire dans sa culture propre. Il n’est lié à aucune langue, à aucun régime, à aucune race. Le message de l’évangile se situe à un tout autre niveau ce que Paul, à sa manière a donné à comprendre en évoquant les fruits de l’Esprit. Son vocabulaire est on ne peut plus explicite : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, humilité, maîtrise de soi. Et il est accessible à tous dans toutes les cultures.

 Tous ces mots nous ramènent à l’univers des relations interpersonnelles. Avec la Pentecôte, un vent de fraternité est à changer le monde, un souffle nouveau est perceptible, comme le souffle créateur célébré par le psaume 103. Lorsqu’il se fait discret, on sait comment les tensions internationales sont au pire, à l’inverse tout devient possible : Tu reprends ton souffle, ils expirent, tu envoies ton souffle ils sont créés…

Ce qui est vrai pour le monde, l’est de manière privilégiée pour l’Église. Le Défenseur promis lui est prioritairement destiné. Elle est en régime de Pentecôte, sous la mouvance de l’Esprit, dans le courant de son souffle créateur. C’est alors qu’elle est appelée à devenir un chef de file de la fraternité, de la joie, de la paix, de la patience, de la bienveillance, de l’humilité…

Alors que s’ouvrait le concile Vatican II, Jean XXIII priait pour l’Église en ces termes : « Puisse l’Esprit Saint donner à l’Église de notre temps de témoigner de cette vitalité, de cette audacieuse liberté, de sa capacité d’unir, de rassembler sans mutiler, dans le respect profond des valeurs de chacun ».

On croit rêver et pourtant c’est bien ce que Luc avait découvert aux premières heures de l’aventure chrétienne.

Jacques Houle, c.s.v.

Pensée de la journée :

L’Esprit est l’Hôte intérieur, l’Esprit des profondeurs

Qui sans lui resteraient inexplorées.

Il nous arrache au superficiel, il nous fait vivre

Là où tout est ressaisi aux racines et aux sources.

André Sève

Pensée de la semaine :

Quand l’Église oublie qu’elle est sous la mouvance de l’Esprit,

Elle cesse de témoigner.

Elle n’est plus sel de la terre et lumière du monde.

Elle cesse d’inventer et s’accroche au passé.

Simon Faivre

Hits: 13

 
%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!