Feuillet du 12 mai 2019

Dimanche 12 mai : Quatrième dimanche de Pâques e année C 

LAMPE DU SANCTUAIRE  Gaby Breton

INTENTIONS DE PRIÈRE

 NOS DÉFUNTS

Dimanche 12 mai

9h: Feue Rollande Clément-Ronald Clément

 Mercredi 15 mai

8h30: Feue Lucille Brochu-parents et amis

Dimanche 19 mai

9h: Feu Noël Boucher-la famille

 

ÉVÈNEMENTS À CÉLÉBRER

12 mai 2019 :  Aujourd’hui, dimanche du Bon pasteur( Ap.7,17, Jn 10,27-30), journée dédiée aux prêtres pour diverses vocations presbytérales, consacrées et laïques, ainsi qu’aux actions de pastorales spécialisées dans l’écoute et l’accompagnement de plusieurs composantes que comptent l’Église et nos communautés chrétiennes et paroissiales, en l’occurrence la famille, les enfants et les jeunes,

-12 mai : Fête des mères : nos intentions de prières et nos vœux les meilleurs d’affection, de santé, de joie et de paix dans l’amour et la foi du Christ ressuscité. Heureuse fête, nos chères mères bien-aimées.

 

-13 mai 2019:19h00 : Réunion de l’exécutif des Chevaliers de Colomb au centre multifonctionnel.

 

Dimanche 19 mai  à 10h30 : Sacrement de confirmation de jeunes adolescents de notre communauté chrétienne à la paroisse Saint-

Jean Baptiste à Sherbrooke, 280, rue du Conseil, Sherbrooke, (Qc), J1G 1J4.

 

PAROLES DE DIEU DE CE DIMANCHE

 

1ère lect : Actes des Apôtres (13, 14.43-52) :

 

 Psaume : 99(100) : « Nous sommes son peuple, son troupeau. Acclamez le Seigneur, terre entière, servez le dans l’allégresse.»

 

2ième lect : Apocalypse de Saint -Jean (7, 9.14-17) :

 « L’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur pasteur pour les conduire aux sources des eaux de la vie.»

 

Évangile : Jean (10,27-30) : « Mes brebis écoutent ma voix, moi, je les connais, et elles me suivent.  Je leur donne la vie éternelle.
C’est à vous d’abord qu’il était nécessaire d’adresser la parole de Dieu.  Puisque vous la rejetez et que vous-mêmes ne vous jugez pas  dignes de la vie éternelle, eh bien ! Nous  nous tournons vers les nations païennes.»

Dans le coeur de Dieu 

Le quatrième dimanche de Pâques est appelé « dimanche du Bon Pasteur » et est proposé à toute l’Église comme un jour de prière pour les vocations religieuses presbytérales. Depuis quelque temps on a ajouté laïques engagés en service d’Église parmi les intentions de prière pour les vocations. La liturgie de la messe de ce dimanche nous propose des extraits du chapitre 10 de l’Évangile selon saint Jean où Jésus se définit comme le Bon Pasteur qui, à la différence d’un simple engagé, donne sa vie pour ses brebis.

Ce dimanche-ci, nous lisons les derniers versets de ce discours qui agissent comme une récapitulation du thème. On y apprend que Jésus prend soin des humains que le Père lui a confiés pour qu’il les entraîne dans le cœur de Dieu, jusque dans la vie éternelle qui sera, selon moi, comme une « une conversation amoureuse » avec Dieu, sans limite ni limitation. L’unité vécue de Jésus avec le Père se traduira pour nous dans une communion de vie et d’amour avec le Père et le Fils.

Jésus s’acquitte de cette « mission pastorale » en se donnant comme priorité de bien connaître ses brebis; c’est la condition pour qu’elles écoutent sa voix et le suivent. Depuis le concile Vatican II, – depuis une cinquantaine d’années en fait –, on s’est mis à utiliser la figure du Bon Pasteur pour désigner les prêtres dans l’exercice de leur ministère. Cette figure s’étend aussi à toute personne qui exerce une mission pastorale en Église. Le pape François se plaît à répéter, depuis l’Exhortation La Joie de l’Évangile, que les évangélisateurs, en se faisant proches de leurs frères et sœurs, en agissant avec humilité et compassion, « ont ainsi l’odeur des brebis et celles-ci écoutent leur voix (¶ 24). Plus loin, le pape écrit que les évangélisateurs, pour comprendre les réalités humaines, doivent s’en approcher avec le regard du Bon Pasteur, qui ne cherche pas à juger mais à aimer » (¶125).

Le calendrier a fait que ce dimanche du Bon Pasteur coïncide avec la fête des Mères dans la société civile. Depuis les premiers siècles, la famille chrétienne a souvent été présentée comme une Église domestique, la plus petite communauté chrétienne appelée à vivre centrée sur le Christ. On sait que les mères, au cœur de leur famille, remplissent comme un vrai « ministère » de communion, d’éducation à l’amour, au partage, à la solidarité. Souhaitons bonne fête à nos mères. Et osons reconnaître qu’elles agissent à la manière du Bon Pasteur, car elles aussi connaissent bien leurs enfants, capables elles aussi de donner leur vie pour eux. Mais de nos jours les pères se sont réapproprié leur rôle en s’investissant avec beaucoup de générosité. Et il est heureux qu’il en soit ainsi.

Yves Guillemette, ptre

 

Pensée de la journée :

À la suite du Christ, le pasteur marche tantôt devant son peuple

pour indiquer la route, tantôt au milieu dans une proximité toute simple, tantôt derrière pour soutenir les faibles.

(Adapté de La Joie de l’Évangile, ¶ 31)

 

Pensée de la semaine :

Une mère parle à son enfant, sachant que l’enfant a confiance, que tout ce qu’elle lui enseigne sera pour son bien parce qu’il se sait aimé.

(La Joie de l’Évangile, ¶ 139)

Hits: 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!