Feuillet du 20 janvier 2019

Dimanche 20 janvier 2019: 2e dimanche du temps ordinaire année C :

LAMPE DU SANCTUAIRE  Personne

INTENTIONS DE PRIÈRE

NOS DÉFUNTS

 

Dimanche 20 janvier:

9h: Feu Jeanne-D ‘Arc Pomerleau–Yvon Bonneville

 

Mercredi 23 janvier:

8h30: Feu Marie-Ange Vigneault–Gaston Verrier et Lucienne Turcotte

 

Dimanche 27 janvier:

9h: Feu Gaston Grimard–Gérald et Jacqueline Maher

 

ÉVÈNEMENTS À CÉLÉBRER

 

  1. Mercredi 23 janvier à 19h00, rencontre du CPP, consacrée à l’atelier de formation sur les besoins et options prioritaires du projet pastoral de la paroisse Saint-Stanislas, au regard des trois orientations pastorales diocésaines. La séance sera animée par Madame Anne Marie Lesage, de l’équipe diocésaine d’appui aux paroisses, en charge des questions pastorales. Tous les membres du CPP et responsables des secteurs pastoraux déjà désignés et les paroissiens désireux de s’engager dans cette structure d’animation pastorale, sont priés d’y participer. Que ces derniers veuillent bien communiquer avec le curé, Jacqueline Maher ou Stephen McElreavy, membres du CPP.

 

  1. Dimanche 27 janvier à 11h: Baptême d’Antoine Routhier Dubreuil, fils de Francis Dubreuil et de Sophie Routhier.

 

PAROLES DE DIEU DE CE DIMANCHE

 

1ère lect.: Isaïe (62,1-5)

« Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas…»

Psaume : 55(56) : « Racontez à tous les peuples les merveilles du Seigneur.»

2e  lect.: 1 Corinthien, (12, 4-11) 

« L’unique  et même Esprit distribue ses dons comme il  le veut, à chacun en particulier.»

Évangile : Jean (2, 1-11)

« Il y eut un mariage à Cana.  La mère de Jésus était là. Jésus avait été aussi invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « ils n’ont pas de vin.»

 

Le vin des noces

 Le troisième jour, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. (Jn 2,1-2)

 Jean l’évangéliste rapporte le premier signe de Jésus (on dit souvent miracle) lors des noces de Cana. Nous ne savons plus trop ce que sont les noces aujourd’hui. D’abord les jeunes se marient de moins en moins. Ils réduisent aisément l’amour conjugal à l’intimité sexuelle du couple et ils s’isolent de la société. Pour eux la société n’a rien à faire ni rien à dire dans leur projet. De plus, un engagement solennel à long terme les effraie beaucoup. La mise en ménage devient donc une décision privée sans réjouissance populaire. Et les noces quand il y en a, cela coûte si cher qu’on préfère y renoncer.

Au temps de Jésus, les noces étaient au contraire un temps de réjouissances extraordinaires. Lors des noces (la cérémonie qui suit le mariage) toute la société est convoquée. Elle se réjouit de sa persistance dans le temps car des jeunes vont construire une famille et assurer la survie du groupe. De plus le mariage est une alliance, une association de deux familles. Le mariage est alors un garant de la paix sociale.  Et c’est pourquoi on se réjouit.

Et parce que c’est la fête, il y a du vin, un vin qui procure le bonheur et l’extase, le vin de la joie et de la victoire de la vie.

Le récit de Cana n’est pas simplement le récit d’une noce qui a failli échouer par manque de vin. On ne sait pas bien quels étaient les époux ce jour-là. Le récit de Cana, le troisième jour, célèbre les fiançailles de Dieu avec l’humanité. L’époux véritable s’appelle Jésus. Alors la fête a lieu, débordante, heureuse, une fête sans limite. Jésus change l’eau en vin. C’est bien le premier signe qu’il fait, le troisième jour, un signe qui annonce déjà sa résurrection. Venez vite à Cana, on y fête le mariage de Dieu avec l’humanité! Désormais l’eau de la vie humaine est transformée en vin de la vie divine.

André Beauchamp

Pensée de la journée :

C’est dans l’amour que Jésus promet de se manifester. À nous de continuer à travailler à la fois pour un plus grand amour fraternel en Église et plus largement pour aimer ceux et celles qui nous entourent. C’est dans cette expérience que Jésus nous a donné rendez-vous.

Sébastien Doane

 

Pensée de la semaine :

Prends le temps de rire, c’est la musique qui vient du cœur;

Prends le temps de rêver, c’est la route du futur;

Prends le temps de prier, c’est la plus grande force sur terre.

Proverbe irlandais

Hits: 12

Michel Lessard Massothérapeute
Les Terreaux MN
Pharmacie Familiprix Ascot Corner
Garage Roberge Gaudreault
Les Distributions Payeur Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!