Feuillet du 24 février 2017

Dimanche 24 février: 7e dimanche du temps ordinaire année C 

LAMPE DU SANCTUAIRE  Un ami de la paroisse

INTENTIONS DE PRIÈRE

 NOS DÉFUNTS

 

Dimanche 24 février

9h: Feu parents défunts Huppé et Bilodeau-Nicole Huppé Bilodeau

 

Mercredi 27 février

8h30: Feu Rollande Clément–Ronald Clément

 

Dimanche 3 mars

9h: Feu Olivette Bouffard Sabourin–André Sabourin

 

ÉVÈNEMENTS  À CÉLÉBRER

1-Besoin de prières.

Des personnes croyantes de notre communauté chrétienne, qui ressentent un besoin réel de prières, pour elles-mêmes, leurs proches  et amis, au regard des réalités et situations vécues, sont cordialement bienvenues au groupe de prières paroissial de dévotion mariale. Le groupe prie le chapelet, à diverses intentions, tous les mercredis de la semaine, 15 minutes avant le début de la messe de 8h30.   

 

2-.Prière, cette ligne téléphonique et de connexion toujours ouverte avec Dieu, aussi bien pour les personnes plus jeunes qu’adultes.  L’Esprit Saint en est l’opératrice très empathique.  Quelques rares fois, nous tentons vainement de Lui adresser plusieurs appels de détresse pour communiquer avec Lui et demander son aide. Mais nous avons l’impression que la ligne demeure toujours occupée. Plusieurs découragés, n’ont plus aucune envie de relancer la communication. Pourtant « si vous me priez aussi souvent que vous téléphonez à vos proches et amis, vous ne manqueriez pas ma présence et ma sollicitude de père», nous dit intérieurement le Seigneur Dieu.  Dans notre prière quotidienne, pensons aux personnes malades qui nous sont chères, parents, partenaires, enfants, amis et collaborateurs, en ce mois, dont une journée est consacrée par l’Église à la prière pour les malades.

3-Brunch des chevaliers de Colomb : Dimanche 3 mars à 9h

 

PAROLES DE DIEU DE CE DIMANCHE

 

1ère lect : 1 Samuel (26,2.7-9.12-13.22-23)

« Aujourd’hui le Seigneur t’avait livré entre mes mains, mais je n’ai pas voulu porter la main sur le messie (l’Oint) du Seigneur.»

 Psaume : 102(103) : « Le Seigneur est tendresse et pitié.»

2ième lect : 1 Corinthiens (15,45-49) « Christ, le dernier Adam est un être spirituel qui donne vie.»

 

 Une coche de plus

C’est un nouveau style de vie que Jésus veut inculquer en chacun de nous, un nouveau regard sur la vie, les événements, les personnes et même sur Dieu. Nous sommes loin de la loi du talion. Ces paroles de Jésus ne peuvent pas nous laisser indifférents pour peu que nous les ayons bien écoutées.

Je pense à tous les chrétiens qui ont déjà entendu ces paroles ou qui vont les entendre à nouveau dans nos églises. Quelle est votre réaction à vous? Refuser ces consignes, car elles sont un défi presque impossible. « Voyons donc, c’est ça l’évangile, c’est cela la bonne nouvelle? » Difficile à entendre!

Cet extrait peut pousser à l’inquiétude et l’angoisse. Ce que l’on voit autour de nous va à l’encontre de ce que l’évangile attend de nous. Voilà une nouveauté radicale, un sentier étroit dans lequel le Seigneur nous invite.

Les dix commandements ont fixé un minimum. Jésus veut dépasser cette règle du minimum. Il introduit un « plus ». Faire vivre en abondance, aimer même ceux que nous avons peine à aimer, donner sans espérer de retour. Avec lui, inventer une attitude capable de créer des rapports humains plus conviviaux.

Voilà un grand vertige! Il ne s’agit plus de se conformer à une loi, mais de ressembler à Dieu lui-même. Voir plus grand que nous, se vouer à plus grand que nous. Est-ce possible ? Oui, cela est possible. Bien des saints ont vécu et pratiqué bien avant nous ces attitudes de gratuité, de désintéressement, d’ouverture et de pardon. Regardez autour de vous et vous verrez que vos sœurs et vos frères vivent avec grâce ce nouveau style de vie. Saint Paul nous rappelle dans l’épître aux Philippiens : « Vous êtes concitoyens des saints ». Soyons-en fiers.

Il ne s’agit pas de se fermer les yeux : la haine, les atrocités, la vengeance existent tout autour de nous. Mais, on peut aussi les ouvrir pour découvrir, au cœur de ce monde de violence, des gestes de gratuité et de pardon entre vous, amis, compagnons de travail ou d’études. Même dans les médias des gestes de fraternité se vivent tous les jours. Une porte vient de s’ouvrir avec Jésus. Une réflexion d’amour, un réflexe d’évangile, voilà le « levain » dans la pâte que nous sommes appelés à devenir.

Yvon Cousineau, c.s.c.

 

 

Pensée de la journée :

Mettez-vous toujours à la place de votre prochain et mettez-le à la vôtre, et vous le jugerez équitablement.

Saint François de Sales

 

Pensée de la semaine :

La bonté est ce qui ressemble le plus à Dieu et ce qui désarme le plus les hommes.

Henri Lacordaire

Hits: 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!