Feuillet du 3 mars 2019

Dimanche 3 mars: 8e dimanche du temps ordinaire année C 

LAMPE DU SANCTUAIRE  Un ami de la paroisse

INTENTIONS DE PRIÈRE

 NOS DÉFUNTS

 

Dimanche 3 mars

9h: Feu Olivette Bouffard Sabourin–André Sabourin

 

Mercredi 6 mars

8h30: Feu Louis Varin–parents et amis

 

Dimanche 10 mars

9h: Feu Michel Demers–Denis et Manon Demers

 

 

ÉVÈNEMENTS  À CÉLÉBRER

 

  1. Mercredi des Cendres, le 6 mars 2019

 

C’est par cette célébration liturgique des Cendres que débute le temps fort du Carême qui prépare à la fête de Pâques chrétienne. L’imposition des Cendres en est le moment important, que nous invitons les fidèles de notre communauté chrétienne à vivre ensemble  à la messe spéciale de 19h00 à l’église.

 

  1. Cahier de méditation pour le Carême de l’année C

 

Un guide d’accompagnement préparé par l’Archidiocèse vous est proposé dans ce cahier. Ce guide propose une démarche de conversion personnelle à l’aide d’une intériorisation progressive à partir des cinq évangiles tirés des cinq dimanches du carême de l’année C. Cette intériorisation nous invite à vivre des exercices spirituels favorisant une avancée dans notre marche vers Dieu. Cette démarche, en lien avec le thème du Carême de cette année « Jusqu’où me suivras-tu? », peut se vivre individuellement ou dans vos petits groupe de partage biblique, de prière ou autres groupes de réflexion.

 

3-Brunch des chevaliers de Colomb : ce dimanche 3 mars à 9h.

 

 

PAROLES DE DIEU DE CE DIMANCHE

 1ère lect : Ben Sira le Sage (27,4-7):

« Les petits côtés d’un homme apparaissent dans ses propos.  C’est le fruit qui manifeste la qualité de l’arbre.»

 

 Psaume : 91(92) « Il est bon Seigneur, de te rendre grâce, de chanter pour ton Nom, d’annoncer dès le matin ton amour, ta fidélité au long des nuits.»

 

2ième lect : 1 Corinthiens (15,54-58)

« Rendons grâce à Dieu qui nous donne victoire, par notre Seigneur Jésus-Christ, notamment sur la mort et par qui l’être mortel a revêtu l’immortalité.»

  

 

 Tout est dans le dit…

Jésus est à donner des instructions à la foule, c’est l’objet du chapitre sixième de l’évangile de Luc.  Aujourd’hui, il le fait à travers trois petites paraboles : l’aveugle qui pense en guider un autre, la paille et la poutre et pour conclure l’arbre et ses fruits.

La plus intrigante et probablement celle qui nous accroche davantage est probablement cette histoire de paille et de poutre dans un œil. Par ailleurs elle le devient un peu moins quand on réalise qu’il y a là un jeu de mots qui nous échappe dans la traduction française. En hébreu, à cause de leur forme circulaire, œil et puits sont des mots de la même famille.

On peut donc s’amuser à intervertir le mot œil et le mot puits. Il est alors moins incongru d’imaginer voir un petit brin d’herbe flotter sur l’eau d’un puits et de le comparer à une grosse poutre plantée au beau milieu d’un autre. Et le passage à l’œil ne devient que plus éloquent. Bien bouché par une poutre, comment un œil peut-il voir correctement? Comment alors prétendre redresser des torts? Ce serait tomber dans le piège de l’aveugle qui s’imagine pouvoir en conduire un autre. Le fossé les attend. Et Jésus de conclure en s’inspirant de la sagesse traditionnelle : Un arbre se reconnaît à son fruit.               

Trois petites paraboles. Toutes trois tiennent le même langage. Un mot clé pourrait les résumer : le mot vérité ou son envers le mensonge. C’est ainsi que l’aveugle qui prétend pouvoir guider sans danger sonne faux. De même le sermonneur incapable de regarder ses propres faiblesses, lui aussi sonne faux.  On ne cueille pas des figues sur des épines …

Le Sage Ben Sira – le fils de Sira – avait lui aussi sa petite idée sur le sujet. Déjà 200 ans avant Jésus il écrivait : Le four éprouve les vases du potier; on juge l’homme en le faisant parler. C’est le fruit qui manifeste la qualité de l’arbre. Ne fais pas l’éloge de quelqu’un avant qu’il n’ait parlé. Tout est dans le dit … On peut s’amuser ici à penser aux tweets d’un certain président qui se spécialise dans les fausses informations d’ailleurs pas plus réjouissantes que celles de nos politiciens particulièrement quand souffle un vent d’élection. Ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur.

Ce thème de la vérité ou du mensonge a quelque chose de récurrent dans les Écritures. Souvent on aura entendu Jésus dénoncer le caractère destructeur de la parole quand elle est trafiquée. Nous ne savons que trop comment elle hypothèque lourdement le vivre ensemble.

Or pour Jésus, il y va de la construction du Royaume.

Père Jacques Houle, c.s.v

 

Pensée de la journée :

Si tu ne fais pas attention à la paille qui est dans ton œil, elle deviendra une poutre.

Saint Augustin

 

Intention de prière du mois :

Prions pour les communautés chrétiennes, en particulier celles qui sont persécutées, afin qu’elles sentent la proximité du Christ et que soient reconnus leurs droits.

 

Hits: 18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 
%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!